Ecriture

Tenir un journal ou comment donner une voix à sa créativité!

journaling
Le journal dit « intime » a une image assez négative qui lui colle à la peau. Une peau bien boutonneuse, une peau d’ados mal dégrossis qui raconte ses déboires sentimentaux sans finesse ni recul. Pourtant à y regarder de plus près, le journal n’a pas d’âge et surtout pas de règles! Je l’ai redécouvert au détour d’un livre que je gardais bien au chaud depuis pas mal de temps et dont vous avez certainement déjà entendu parlé tant il est devenu un monument du genre: « La Bible des Artistes – Libérez votre créativité » de Julia Cameron. En cette période du mois d’Aout ou les rues se vident et ou le rythme semble se ralentir au maximum pour presque s’arrêter aux alentours du 15 Aout, j’ai trouvé naturel d’orienter ma quête de bien-être en explorant tout simplement ma propre créativité!

La Bible des Artistes – Julia Cameron

Le sous-titre de ce livre est vraiment bien choisis car par sa méthode, Julia Cameron s’est vraiment employé à LIBERER (délivrer!) la créativité qui sommeillait en moi! Ce livre est en fait une méthode pratique qui au fil des étapes m’a aidé à prendre conscience des mécanismes de créativité agissant en sous-marin et qu’il devenait urgent de libérer afin de laisser s’exprimer ce pan trop négligé de ma personnalité! Car d’après Julia, TOUTE personne est créative, il n’existe PAS de personne sans créativité, seulement des gens qui oublient d’exercer ce don du ciel qui peut pourtant apporter tellement de beauté et de richesse à nos vies. Parmi les outils et méthodes que Julia Cameron décrit dans son livre, celui que j’ai trouvé le plus puissant et efficace est sans conteste ce qu’elle appelle les « Pages du matin » et que j’appellerais tout simplement « Tenir un journal »! L’idée est on ne peut plus simple: ECRIRE. Qu’il pleuve, qu’il vente, que je n’ai rien à dire, que je sois de mauvaise humeur, que je n’ai juste pas envie, aucune excuse n’est valable: ECRIRE! Sans jugement ni censure, sans attente ni ambition, juste prendre un crayon, un carnet et coucher ce qui passe par la tête, chaque jour, sans exception (ou le moins possible!).
La deuxième phase consiste à OBSERVER, voir ce qu’il se passe. Pour ma part, c’est dans cette phase que j’ai découvert quelque chose de fascinant: une fois le robinet ouvert, écrire mon journal est devenu aussi indispensable à ma vie que le besoin de respirer.

Je vous partage un vidéo courte d’introduction de Julia Cameron qui présente ses « Pages du matin »:

Une fois partie sur cette lancée, j’ai continué d’explorer la magie du « Journal » par le biais de quelques vidéos sur You Tube qui m’ont rapidement amené vers le « Journal créatif », c’est-à-dire une version plus artistique du Journal. Le journal artistique est une version du Journal que je trouve particulièrement inspirante mais qui peut aussi devenir assez bloquant! Me concernant, il devient très vite clair que je n’ai pas un « coup de crayon » mirobolant ou des talents de peintres particulièrement manifestés. Pourtant cette vision ludique et en technicolor du Journal m’attire irrémédiablement… Heureusement, un autre livre m’a réconcilié définitivement avec ces moyens d’ expression très complémentaires de l’écriture: « Le nouveau journal créatif  » d’Anne-Marie Jobin.

« Le nouveau journal créatif  » – Anne-Marie Jobin
L’approche d’Anne-Marie est très inspirée par l’Art Thérapie mais avec une ambition beaucoup plus simple et immédiate, celui de s’exprimer par tous les moyens à notre portée d’être humain. Cette approche permet de lacher les barrières qui enferme la créativité dans des considérations sclérosantes du type: c’est pas beau ce que je fais, je sais pas dessiner. Objectif = se faire plaisir, lâcher tout jugement forcément limitant pour explorer des territoires inconnus! C’est ainsi que je me suis lancée dans des créations étonnantes, mélange d’écriture, de dessin, de coloriage et de collages! Ce que j’apprécie particulièrement dans ces sessions de « créativité sauvage » c’est la jubilation! J’ai l’impression de redevenir une petite fille espiègle et pleine d’idées saugrenues.

Pour vous donner une idée, voici une vidéo d’exercice d’Anne-Marie Jobin pour mettre de la Poésie dans sa vie:

Et vous savez quoi? Et bien, en redonnant sa place à cette petite fille interieure, tant brimée dans ma vie quotidienne, je crois que je suis devenue une meilleure adulte, un comble! C’est la que je me suis rendue compte que je faisais l’amalgame entre RESPONSABILITE et AUSTERITE, et qu’en faisant cela je tuais purement et simplement ma Creativité, l’essence même de la vie! Donc si vous aussi vous souhaitez retrouver la joie de vivre et l’enthousiasme de l’enfant que vous gardez enfermé impitoyablement en vous, n’hesitez plus: saisissez vous d’un joli carnet, d’un stylo (plume, c’est plus romantique) et partez à la reconquête de votre vie intérieure!

Publicités

2 réflexions sur “Tenir un journal ou comment donner une voix à sa créativité!

  1. Aaah! Tu as bien raison! Je noircis des carnets depuis plus de 30 ans et je suis bien incapable de me déplacer sans. Je dessine moi aussi « mal » mais je ne me prive pas pour autant. Ce qui compte, c’est d’exprimer quelque chose, pas d’être conforme à la norme artistique de notre temps.

    Aimé par 1 personne

    • Salut Lili, je trouve l’idée de se déplacer avec son carnet super séduisante mais pour ma part je suis bloquée par l’idée que qqun tombe dessus et le lise malgré moi… Un peu parano!! 😋

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s